Dans le grenier de Claire

Et faire du sport dans le Grand Palais, c'est comment?

5 Février 2014, 13:48pm

Publié par Claire

Mais comment passer à côté de cet événement majeur du fitness qui fait le buzz depuis plusieurs semaines? 5000, oui 5000 passionnés de fitness se sont retrouvé samedi dernier sous l'arche du Grand Palais, en partenariat avec Reebok et Les Mills.

Image issue du compte Twitter de Reebok (parce que moi, dans cette foule, je ne pouvais pas prendre de photo, vous imaginez...)

Image issue du compte Twitter de Reebok (parce que moi, dans cette foule, je ne pouvais pas prendre de photo, vous imaginez...)

Billet acheté depuis plusieurs semaines (20 €), tenue rouge et noire comme conseillé (avec une fleur rouge dans les cheveux pour l'originalité), haka appris par cœur... C'est bon, j'étais prête. Alors, faire du sport dans un lieu si prestigieux, c'est comment?

C'est fou: 5000 personnes en tenue de sport, contentes d'aller suer, forcément, ça se voit. La queue fait le tour du Grand Palais, les passants atterrés se demandent quelle expo peut attirer autant de monde, même pour Monet, il y en avait moins... Mais l'ambiance est bon enfant, eh oui, ce sont des sportifs qui attendent, vous ne verrez pas l'ombre d'une cigarette ou de coups de sac à main donnés discrètement...

C'est... publicitaire: oui, là, on a bien compris, le principal GO, c'est Reebok, les spots de pub défilent, les mannequins aussi... Bon, sincèrement, moi, dans cette foule, à part sur les écrans, je n'ai rien vu de mes propres yeux. Mais bon, forcément, je m'attendais à toute cette publicité et les spots étaient loin d'être désagréables... Et bien sûr, c'est une grande présence de l'autre sponsors, Les Mills. C'est bruyant: ah ça, je n'avais plus d'oreilles! Certains malins, sûrement habitués, avaient des bouchons d'oreille. Alors l'alliance Grit Cardio + stroboscope + son à fond a eu des effets un peu délétères pour moi, l'impression d'avoir bu, de tourner.... Alors que non, tu fais juste ton sport tranquillement. Bizarre.

C'est apprendre le haka qui devait faire le buzz pour rien. J'avoue, ça a été un peu le bide de la soirée... :)

C'est rempli de bouteilles d'eau. Heureusement, tout était prévu, j'avais un peu peur, et le ravitaillement était au top grâce aux volontaires (bénévoles?). Bouteilles d'eau et barres de céréales à volonté... Sauf que... Ben il aurait fallu des poubelles (de tri pour faire encore mieux), parce que du coup, les bouteilles, bah elles étaient par terre, donc parfois on se disait, notamment pour le Body Attack, "Ouh la la, j'ai évité la chute de peu".

Photo issue de la page Facebook de Reebok.

Photo issue de la page Facebook de Reebok.

C'est... dur à suivre. Cher cameraman, je comprends ta volonté de filmer la foule, mais tu vois, quand on veut faire les mouvements, ce serait pas mal de les filmer aussi. Car faut être réaliste, entre la foule et les projecteurs, impossible de regarder les coachs "en vrai", on a les yeux rivés sur l'écran donc quand tu filmes juste le visage ou nous-mêmes en train d'essayer de suivre, ben non, ça ne peut pas aller... Et ne parlons pas du moment où les coachs étaient dans la foule. On avait, j'imagine, deux minutes de retard, le temps que les gens se passent le message, sautent pour essayer de voir ce que l'on doit faire... Et aucun retour d'image. Ces minutes furent longues...

C'est... anti-morosité. Il faut le dire, on revient de là avec une pêche incroyable (et un sac avec sa serviette en souvenir). Et les bénévoles donnent le sourire.

C'est un tatouage impossible à mettre. Zut de zut, il est beau ce tatoo, essayons... Avec eau, sans eau, 30 secondes, une minutes, en appuyant comme une folle, bon ben tant pis hein...

C'est une boutique et des photos souvenirs prises d'assaut. J'ai baissé les bras... C'est... une belle équipe de bénévoles. Et des vestiaires bien gérés, bravo. Même l'entrée a été ultra-rapide, il y avait une équipe de La Croix Rouge, des gens pour la sécurité... De ce côté-là, rien à dire!

C'est... du sport, quand même. Parfois même difficile, comme le Grit Cardio. Et avec les problèmes de caméra que je vous ai évoqués, imaginez la galère quand vous tentez de faire des pompes alors que la plupart ont abandonné, vous devez vous faire votre petite place, essayer de comprendre et même prendre un coup de pied dans la tête parce que le gars qui est devant toi (homme tatoué partout, tu te reconnaîtras peut-être) n'a pas cru bon utiliser son cerveau pour se dire que, avant de projeter ses jambes en arrière, il serait bon de vérifier s'il n'y a pas justement une jeune fille déjà en train de faire ses pompes à l'endroit même où il a jeté ses pieds... Ca c'était l'épisode pas très drôle. Heureusement, les autres jeunes filles autour de moi m'ont demandé si ça allait. Et l'homme pas-poli-pas-fûté? Ben il a continué, ne se rendant compte de rien. Aïe aïe aïe...

C'est... le métro juste à côté. Bon, c'est un détail, mais ça contribue à amener du monde, et quand t'as fait plusieurs heures de sport, ben t'es content. :)

C'est des courbatures le lendemain. Forcément. Mais une envie folle de courir, parce que quand on a tous tourné autour de la salle, ben j'ai adoré.

C'est, pour finir, chouette quand même. Quelques petits détails à régler pour la prochaine fois et ce sera parfait!

Et vous, vous y êtes allés? Vous avez aimé?

Commenter cet article