Dans le grenier de Claire

J'ai couru la Nike's Women Paris: mon compte-rendu

10 Juin 2015, 11:19am

Publié par Claire

Dimanche dernier, pour la première fois, j'ai participé à la course féminine que Nike organise partout dans le monde: la Nike's Women 10 km & 15 km (au départ, elle s'appelait We own the Night mais elle a été rebaptisée) . Par prudence, ayant en ce moment un planning particulièrement chargé et ne pouvant donc pas m'entraîner comme je le souhaiterais, je me suis inscrite sur le 10 km même si finalement j'aurais préféré en faire 15... La prochaine fois, peut-être?

Le parcours était très joli, les bénévoles et volontaires très sympathiques mais il y avait de nombreuses petites choses à revoir... Je pense qu'en fait ils ont beaucoup de bonne volonté mais manquent d'organisation! J'espère qu'ils y remédieront l'an prochain! Alors comme j'ai beaucoup de choses à dire, on va classer ça entre points positifs et points négatifs... 

 

En attendant, si vous voulez participer à une belle course féminine, je vous recommande la Course des Princesses le 21 juin dans les jardins du Château de Versailles, je l'avais faite il y a deux ans et j'en ai un excellent souvenir. Malheureusement, cette année, je ne suis pas disponible...

J'ai couru la Nike's Women Paris: mon compte-rendu

Les points positifs:

-le parcours de la course, avec une jolie promenade dans le quartier latin et un départ / une arrivée à la Cité de la Mode et du Design, que je ne connaissais pas.

-un très beau tee-shirt, bien que taillé très grand (j'aurais vraiment dû prendre S, et non M)

-beaucoup de toilettes. Oui oui, ça compte, je peux vous le dire après mes mésaventures à Odyssea l'an dernier où j'ai fait la queue pendant 30 minutes, au point d'arriver vraiment au dernier moment dans le sas de départ

-une jolie médaille-bijou. Ca motive, l'air de rien.

-un ravitaillement important et varié en fin de course

-le conducteur de métro qui nous a klaxonnées pour nous encourager, c'était très sympa

-les encouragements de folie de l'équipe de Sarenza sur le 5ème kilomètre, je crois que ça nous a toutes motivées

-des volontaires très sympathiques

-d'après des articles lus sur Internet, l'équipe de la course aurait donné le reste du ravitaillement aux SDF qui ont installé leur tente sous la Cité de la Mode et du Design. Donc si c'est avéré, je dis bravo.

Une médaille très originale et estivale!

Une médaille très originale et estivale!

J'ai couru la Nike's Women Paris: mon compte-rendu

Les points négatifs:

-il n'y a pas vraiment de site dédié à la course, c'est une catégorie du site de Nike, ce qui n'aide pas du tout à la navigation. Il y a peu d'informations et on les découvre surtout sur la page Facebook de Nike Running France grâce aux messages des internautes (merci!).

-je n'ai jamais reçu de mail pour aller chercher mon dossard, comme beaucoup d'autres personnes, et ai donc découvert sur Facebook où aller le chercher. Donc bien sûr, je n'ai jamais reçu de mail concernant les entraînements, même si apparemment, d'après les messages d'autres filles sur leur page, ils préviennent vraiment au tout dernier moment de notre sélection. Et j'ai compris pourquoi en me rendant au centre commercial Beaugrenelle, lieu de retrait: ils avaient tout simplement inventé une adresse mail que je n'avais jamais donnée ( prenom.nom@fournisseurdacces.com ). Et une fois là-bas, d'ailleurs, cela a pris pas mal de temps, même si la volontaire était très gentille, car mon dossard avait été confondu avec celui d'une autre coureuse.

 

-l'ambiance au départ était moins chaleureuse que pour d'autres courses féminines. Faute d'écran, impossible de voir le semblant d'échauffement (lever les genoux, trottiner sur place... Moui... Cela manque un peu d'originalité), et surtout, la sono à fond n'encourageait pas à sourire. C'était vraiment trop fort. Et je n'ai pas aimé la très lourde insistance à poster sur les réseaux sociaux avec leur hashtag, allant jusqu'à demander de lever les bras pour montrer nos smartphones. J'ai fait acte de résistance: la course, pour moi, c'est sans téléphone. :)

 

-certaines, surtout celles qui ont couru 15 km, n'ont pas eu de médaille à l'arrivée. Je ne suis pas étonnée: j'ai vu des coureuses en prendre plusieurs, et des messieurs aussi (?). Pour le coup, il faudrait mettre une croix par exemple sur notre puce/bande de papier comme la plupart des courses ou encore donner un petit bracelet en échange...

 

-j'ai eu de la chance, je n'ai pas fait la queue au niveau des consignes, mais quand je suis repartie, il y avait visiblement une très, très longue attente.

 

-la circulation de l'autre sens n'a pas été, le plus souvent, coupée. Courir avec des voitures à côté n'a rien de très drôle. Et à la fin, dans notre voie, nous étions très serrées, impossible de doubler pour pouvoir sprinter sur les 2 derniers kilomètres.

 

-l'organisation conseillait une arrivée à 7 heures (pour un départ à 9 heures), ce que j'ai fait. Sauf que... rien n'était installé. J'ai tenté de rester dans la salle chauffée du haut après le dépôt de mes affaires, mais régulièrement, un vigile nous disait de ne pas rester. Sauf que forcément, en tee-shirt, on n'avait pas très chaud. Il y avait après beaucoup d'attente pour rentrer dans les sas qui n'ont été ouverts que trop tardivement (pour le coup, le commentateur qui disait "Dépêchez-vous, c'est bientôt le départ, rejoignez vos sas" m'a passablement irritée...).

Bref, pas mal de détails à revoir pour une grande marque, j'ai connu des courses avec un budget plus restreint mais un sans faute au niveau de l'organisation!

 

Et vous, des courses en prévision? ;)

Arrivée à 7 heures comme conseillé, j'ai donc assisté aux préparatifs de la course pour m'occuper...

Arrivée à 7 heures comme conseillé, j'ai donc assisté aux préparatifs de la course pour m'occuper...

Commenter cet article