Dans le grenier de Claire

Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!

2 Novembre 2015, 16:41pm

Publié par Claire

Mercredi dernier, j'ai eu la chance de tester le concept de Pegast, une chaîne pas comme les autres qui veut révolutionner les déjeuners sur le pouce, loin des produits surgelés et autres sandwichs qui finissent par devenir tristes par leur banalité. Et pour mieux vous en parler, j'ai pu rencontrer son directeur absolument passionné, Damien Harnist... tout en dégustant bien sûr les produits pour pouvoir mieux vous en parler.

Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!
Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!

Voici le concept de PeGast: proposer des produits de très bonne qualité, frais et entièrement préparés le matin même dans chaque restaurant, tout en étant rapide et en restant dans une gamme de prix tout à fait abordable (compter dans les 8 ou 9€ pour un menu plat-boisson-dessert). En fait, c'est un joli défi: allier restauration rapide et qualité! Et ce concept plaît puisque de nouveaux points de vente viennent encore d'ouvrir... Et cela m'a beaucoup plu et étonnée, c'est pourquoi j'ai décidé de vous en dire plus...

Pour parler de l'histoire de Pegast, nous avions rendez-vous au PeGast Poissonnière le bien nommé puisqu'il est situé au 78 rue du Faubourg Poissonnière, à deux pas du métro, dans un quartier où il y a pourtant de nombreuses brasseries et de nombreux points de restauration rapide. Mais j'ai vite découvert en rentrant qu'on était dans un lieu original et... gourmand.

 

Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!
Damien Harnist, président de la chaîne, est venu en personne me présenter avec passion cette enseigne de restauration rapide haut de gamme. Il est en train de déguster un "Cuisignon" à la blanquette.

Damien Harnist, président de la chaîne, est venu en personne me présenter avec passion cette enseigne de restauration rapide haut de gamme. Il est en train de déguster un "Cuisignon" à la blanquette.

Cette chaîne est avant tout une histoire de famille: elle a été fondée en 2010 par Jean-Philippe Peillon (qui travaillait à la Tour d'Argent!) et son frère Gilles Peillon; ils sont les petits-fils de Gaston Peillon (et là vous comprenez mieux le nom de l'enseigne...), un passionné de cuisine qui est parti aux Etats-Unis promouvoir la gastronomie française et a eu l'idée un jour de glisser un pot-au-feu dans un sandwich pour son chef pressé de partir...

 

Et c'est justement devenu un des plats phares de PeGast: le Cuisignon est un pain toasté fabriqué spécialement par la boulangerie Julien (à Paris). Il contient... un plat, qui, vu la forme du pain, reste bien en place. Un peu le principe du panini, mais juste le principe, car c'est beaucoup moins gras. J'ai testé et ai trouvé cela bien plus léger: on se rassasie mais sans avoir du mal à finir, et on n'a pas de coup de barre l'après-midi! Vous pouvez donc le manger sur place mais aussi tout à fait l'emporter sans risque... Ingénieux, n'est-ce pas? Et comme chaque plat présenté chez PeGast, il est fait maison: comme le dit Damien Harnist, le but est de "dupliquer l'artisanal" dans chaque point de vente (les vendeurs sont aussi ceux qui ont fait la cuisine le matin... C'est quand même mieux pour vous guider dans votre choix!).

Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!
Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!

S'il y a déjà beaucoup de choix dans les Cuisignons (comme Le Brie: Boeuf haché, Brie, pousses d'épinard que je testerai sans doute une prochaine fois), il y a un multitudes d'autres plats salés pour ne pas se lasser: des quiches, des soupes, des salades bien garnies... toujours avec la touche d'un grand chef.  Certaines recettes restent toute l'année, bien sûr, mais il y a aussi beaucoup de nouveautés selon les saisons... vous pouvez ainsi en ce moment goûter le Cuisignon au Boeuf bourguignon! (Oh oh, je veux bien me porter volontaire...)

Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!
Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!

Et bien sûr, les desserts ne sont pas en reste. Bon, pour tout vous avouer, la tarte au chocolat me faisait de l'oeil (si si, je vous assure!) mais suite à ma visite la veille au Salon du Chocolat j'ai voulu changer un peu de saveur et ai opté pour un crumble au citron, très goûteux au passage.

Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!
Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!
Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!
Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!
Mon essai de Pegast: adieu aux sandwichs tristes du midi!

Vous l'avez compris, je repars totalement convaincue de ma visite chez PeGast et ai été ravie d'avoir pu discuter avec un vrai passionné qui a envie que cette chaîne se développe et réussise. C'est vraiment ce que je leur souhaite (d'ailleurs, ils se développent de plus en plus: 5 nouvelles enseignes viennent d'ouvrir, soit 27 au total à l'heure où j'écris l'article!), car allier gourmandise, rapidité, prix abordable et diététique, il faut le faire! Oui, car je n'ai pas tellement parlé de diététique, mais on peut vraiment y manger équilibré...

Voici donc une chaîne de restaurants donc je vais devenir une cliente fidèle assurément! :)

 

Retrouvez ici les points de vente à Paris, et ceux situés en province.

 

Les nouvelles enseignes :

Paris et région parisienne : 

·       3, rue du Commandant Rivière

·       201 rue du Faubourg Saint Honoré

·       130 rue Charles de Gaulle à Neuilly

 

Strasbourg: 102 Grand’rue

 

Lille: 51 rue de l‘hôpital militaire

 

Merci à Damien Harnist d'avoir pris le temps de répondre à mes questions.
Dégustation offerte par PeGast.

 

Commenter cet article

Matt 22/11/2015 10:55

A tester dès que possible ! :p

Claire 22/11/2015 12:11

Il y a une foule de menus à tester! ;)

HB 02/11/2015 23:26

ça donne envie d'essayer! La Tour d'Argent, rien que ça!!! tout ça m'a l'air bel et bon;-)

Claire 03/11/2015 21:56

Oui, je confirme, c'est délicieux! Là, tout de suite, j'irais bien... Mais zut, il n'y en a pas d'ouvert. :D