Dans le grenier de Claire

Rencontre avec Fanny Cottençon, Sam Karmann et Jean-Luc Moreau au Théâtre Rive Gauche

12 Novembre 2016, 21:29pm

Publié par Claire

Si vous prenez le métro, vous n'avez sans doute pas raté les affiches de Petit Crimes Conjugaux, que vous pouvez retrouver au Théâtre Rive Gauche depuis le 29 septembre 2016. Rappelez-vous, je suis allée voir la pièce il y a quelques semaines... Eh bien, avec quelques blogueurs, nous avons eu la chance mercredi de rencontrer Fanny Cottençon et Sam Karmann, ainsi que leur metteur en scène, Jean-Luc Moreau. Et pour l'occasion, ils se sont assis dans le décor, puisque la pièce allait être jouée juste après, toujours aussi impressionnant et minutieux. J'en ai regardé attentivement tous les détails!

Rencontre avec Fanny Cottençon, Sam Karmann et Jean-Luc Moreau au Théâtre Rive Gauche

Voici donc un petit compte-rendu de ce trio bien joyeux ce soir-là!

Le choix du rôle

Pour Fanny Cottençon, c'est d'abord le texte et son écriture qui l'ont convaincue. L'écriture est forte, exigeante, lyrique. Pour Sam Karmann, qui a pratiqué beaucoup de rôles classiques, il a retrouvé là la même exigence d'interprétation, imposant d'être rigoureux et souple. 

La mise en scène

Jean-Luc Moreau nous explique que la mise en scène de cette pièce est très difficile, puisque les styles d'écriture sont très variés, "comme une boîte qu'on ouvrirait avec plein de choses à l'intérieur." "Schmitt est fondamentalement un intellectuel, docteur en philosophie. Sa pièce met en scène les sentiments, manipule les concepts, jongle avec eux." Elle est "redoutablement intelligente". Le travail de mise en scène, c'est en quelque sorte retirer un peu de cette intelligence, de ce raisonnement intellectuel car le théâtre doit être le lieu de la sensation, de ce qui se passe entre le public et les acteurs, et entre les acteurs eux-mêmes. La mise en scène s'est alors attachée à trouver une symbolique dans le mouvement pour montrer "ce qu'émotionnellement on veut libérer", et à raconter au public "une histoire au plus près du texte et de la nature des acteurs".

Rencontre avec Fanny Cottençon, Sam Karmann et Jean-Luc Moreau au Théâtre Rive Gauche

Le texte

Sam Karmann nous précise que le texte propose "une vision terrible du couple": dans la pièce, il a "deux cerveaux, le moderne et l'archaïque". Il raconte son bonheur de jouer ce texte, même s'il n'est pas d'accord avec ce que Gilles, le personnage qu'il incarne, a écrit dans son livre Petits Crimes conjugaux à propos du couple qui serait "un long chemin vers la mort." Il faut jouer la pièce "avec une totale émotion, à vif." Pour Fanny Cottençon, le texte est "très littéraire, il est à vivre de l'intérieur."

Le décor

Sam Karmann aime beaucoup ce décor, son côté anglo-saxon qui "marche avec le polar." 

Et malheureusement, c'était déjà la fin de la rencontre puisque la pièce allait être donnée une heure après...



Toutes les informations pratiques se trouvent sur le site du Théâtre Rive Gauche.

 

Petits Crimes Conjugaux, au Théâtre Rive Gauche 


Avec Fanny Cottençon et Sam Karmann
Mise en scène de Jean-Luc Moreau


Pour voir la bande-annonce, c'est ici


Depuis le 29 septembre 2016
Du mardi au samedi à 21h
Matinée le dimanche à 15h
De 27€ à 45€

Merci  à l'équipe du Théâtre Rive Gauche pour l'invitation. :)

 

 

Commenter cet article