Dans le grenier de Claire

Phuphuma Love Minus, un choeur sud-africain en concert au Musée du Quai Branly

26 Mars 2017, 19:52pm

Publié par Claire

C'est à un concert très étonnant que j'ai assisté samedi soir au Musée du Quai Branly, celui du choeur sud-africain Phuphuma Love Minus, l'occasion pour moi de découvrir que le musée est doté d'un très grand auditorium en sous-sol, le Théâtre Claude Lévi-Strauss.

Phuphuma Love Minus, un choeur sud-africain en concert au Musée du Quai Branly

Le choeur Phuphuma Love Minus vient du village sud-africain Ngabayela-Umsinga et a été fondé en 2002. Il est depuis installé à Johannesburg. Il comporte actuellement dix membres, dix hommes qui chantent a cappella, rendant la performance d'autant plus impressionnante, et élégamment vêtus de la tête... aux pieds et aux mains avec un motif de carreaux noirs et blancs. Ils sont spécialisés dans l'isicathamiya (du zoulou cathama: marcher doucement comme un chat): pendant leurs chants, les chanteurs jouent les scènes, toujours en mouvement, ce qui est très impressionnant, invoquant des thèmes graves (le SIDA, la guerre...) mais aussi des thèmes beaucoup plus légers comme cette femme-girafe si grande qu'on ne peut pas l'embrasser. Les chants de l'isicathamiya sont le plus souvent en langue zouloue; un ténor "lance" un couplet et le choeur, comportant beaucoup de basses, répond - j'ai d'ailleurs beaucoup aimé les sonorités très rondes de ces voix.

Je vous rassure, une traduction est distribuée au début du spectacle. Comme mes voisins, j'avais parfois un peu de mal à repérer les chants mais grâce aux gestes, je m'y retrouvais, ce qui était du coup assez sympathique, un peu comme un jeu de devinettes le long du spectacle (repérer les sons correspondant au titre de la chanson et les gestes correspondant aux couplets).

Bande-annonce du spectacle - Crédit Musée du Quai Branly Jacques Chirac

Un très joli moment, assez impressionnant, et permettant de découvrir un genre musical et de voyager un peu le temps d'une soirée...



Phuphuma Love Minus, du 25 mars au 2 avril 2017 au Musée du Quai Branly

 

Tarif: 20€ tarif plein (placement libre), tarif réduit 10 et 15€

Le billet du spectacle donne accès aux expositions et aux collections du musée le jour du spectacle.

Parallèlement, des ateliers de chant (initiation à l'isicathamiya) sont organisés par les membres du choeur de Phuphuma Love Minus. Il y en avait un aujourd'hui, et il y en aura un autre samedi 1er avril à 15h:  c'est gratuit pour les détenteurs d'un billet! Inscription au 01.56.61.71.72 .

Et pour ceux qui ne peuvent pas se rendre au Musée du Quai Branly, retrouvez le concert de cet après-midi sur Arte Concert ! C'est d'ailleurs grâce à ce site que j'ai appris que l'isicathamiya rendait hommage aux "travailleurs débarqués des campagnes qui, du temps de l'apartheid, logeaient dans des pensions où ils n'étaient pas autorisés à faire de bruit et où ils ne pouvaient chanter et danser leur peine qu'en chuchotant et effleurant le sol" (source Arte Concert).

 

Un grand merci au Musée du Quai Branly pour cette invitation :)

Commenter cet article