Dans le grenier de Claire

Rencontre avec Davy Sardou, actuellement à l'affiche au Théâtre Rive Gauche pour Hôtel des Deux Mondes

5 Avril 2017, 17:33pm

Publié par Claire

Hier soir, avec d'autres blogueuses, j'ai eu la chance de rencontrer Davy Sardou actuellement à l'affiche d'Hôtel des Deux Mondes (il y joue le personnage de Julien), pièce que j'avais chroniquée ici et qui m'avait vraiment marquée. Son sujet interpelle tant, mais elle est aussi si remarquablement jouée que j'y ai repensé plusieurs jours durant!

Pour l'occasion nous avions rendez-vous au bien nommé bar L'Entracte, dans cette fameuse rue de la Gaîté où l'on trouve le Théâtre Rive Gauche mais aussi tant d'autres théâtres... Une jolie découverte que ce bar où l'on parle avant tout théâtre, à l'accueil très convivial! 

Rencontre avec Davy Sardou, actuellement à l'affiche au Théâtre Rive Gauche pour Hôtel des Deux Mondes
Rencontre avec Davy Sardou, actuellement à l'affiche au Théâtre Rive Gauche pour Hôtel des Deux Mondes

La mise en scène

Ce soir-là allait se jouer la 60ème représentation de cette pièce au Théâtre Rive Gauche, mise en scène par Anne Bourgeois. C'est la troisième fois que Davy Sardou travaille avec elle, avec plaisir car il y a un réel esprit de troupe dans le travail. Il a fallu une première lecture "à la table" de trois jours avec les comédiens, pour bien comprendre le sens de chaque réplique, en octobre. Eric-Emmanuel Schmitt, auteur de la pièce, a lui aussi été très présent dans le processus de création. D'ailleurs, les didascalies du texte sont respectées; ainsi, les anges ne parlent pas dès l'origine. Ils sont en revanche des personnages très importants, "des maîtres d'hôtel au service des clients". "Après Julien qui sort de l'ascenseur, c'est la première image du spectacle: ils donnent le code de l'irréel, du mystique, ils sont à la fois beaux et inquiétants".

Au niveau des costumes, si son personnage de Julien était facile à habiller, il y a eu un vrai travail pour habiller Laura, jouée par sa compagne Noémie Elbaz: il fallait quelque chose à la fois d'irréel et de féérique.

Le texte

Davy Sardou aime bien le terme de "comédie philosophique" qu'utilise Eric-Emmanuel Schmitt pour désigner sa propre pièce. En effet, ce n'est pas un drame car la pièce est "résolument optimiste". Des grands thèmes de la philosophie y sont revisités, on découvre des hommages à de grands philosophes comme Pascal (Julien dit ainsi à un moment: "Je fais le pari"), Spinoza, Descartes... Le texte lu à haute voix l'a tout de suite convaincu. Le rôle du théâtre est ainsi de faire vivre le répertoire des auteurs contemporains.

Représenter la philosophie au théâtre, c'est difficile et "rarement bien traité". Car ce sont "des paroles et non des actions". Il cite ainsi Le Visiteur, une autre pièce très vivante d'Eric-Emmanuel Schmitt, qui se joue aussi en huis-clos, faisant penser à Sartre bien sûr. Il y a beaucoup de retours de la part du public, car la pièce est accessible. Ce conte philosophique est divertissant mais questionne aussi. C'est "une vraie proposition", "pas un consensus pour plaire au plus grand nombre". Beaucoup de spectateurs se sentent frustrés par la fin. Mais justement, c'est ce qui fait le suspense de la pièce, et l'essentiel est que le personnage, Julien, a changé.

La réplique préférée de l'acteur est: "Rien n'est plus commun que de se croire unique.", car elle résume bien son personnage de Julien.

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

Quelques anecdotes au passage...

- L'occasion de revenir un peu sur le fameux ascenseur qui marque le retour sur terre, à la vie, si la flèche va vers le bas, ou la mort si la flèche indique le haut lorsque les portes se referment. Finalement, c'est un peu moins angoissant qu'il n'y paraît, l'ascenseur est petit mais du public on a l'impression d'une grande cage grâce au jeu des miroirs.

-L'extraordinaire Jean-Paul Farré qui joue le personnage du mage Radjapour joue juste avant la pièce dans la même rue... au Théâtre de Poche - Montparnasse, dans la pièce Voltaire Rousseau. Il a quelques pas à faire, et le voilà arrivé au Théâtre Rive Gauche!

-Il y aura une tournée de cette production en France de janvier à avril 2018. Elle sera de plus jouée à Amiens du 17 au 20 mai 2017 à la Comédie de Picardie.

 

Un grand merci à Davy Sardou d'avoir répondu à nos questions avant une représentation et bien sûr, merci au Théâtre Rive Gauche! La pièce y est à l'affiche jusqu'au 13 mai 2017.

En ce moment, dans le même théâtre, vous pourrez trouver Le Bal de Némirovsky et Le Chien d'Eric-Emmanuel Schmitt.

 

Commenter cet article