Dans le grenier de Claire

Un Chemin de Tables de Maylis de Kerangal

20 Juillet 2017, 11:52am

Publié par Claire

J'aime beaucoup l'écriture de Maylis de Kerangal et quand j'ai vu ce court roman à la FNAC, Un Chemin de Tables, je n'ai pas pu résister malgré une couverture a priori pas très attirante, surtout pour un tel sujet où j'aurais plus imaginé quelque chose en rapport avec la gastronomie, mais cela est dû à la collection où chaque couverture comporte une couleur uniforme, une collection d'ailleurs passionnante. Avec toute la précision qui caractérise l'auteure, les longues et belles phrases, la description très fouillée des gestes d'un métier, cette fois-ci nous suivons le parcours de Mauro.

Mauro, c'est un cuisinier loin des vedettes mises en avant par les émissions culinaires, c'est quelqu'un de discret, qui se cherche, entre de brillantes études en économie et la cuisine qui prend de plus en plus de place dans sa vie, au point de passer un CAP ("Pas franchement la tête de l'emploi. [...] Rien de la générosité expansive des professionnels des métiers de bouche, ceux qui ont le sourire large et l'hospitalité aisée, ceux qui marient le plaisir goût et le goût de la parole - la tchatche calibrée des cabots, les oracles de poètes. Rien de leur présence autoritaire non plus de leur propension au coup de gueule, au coup de pression.") Sur son chemin, il a rencontré beaucoup de tables, d'abord la table familiale, primordiale, conviviale, puis la table de ses amis à qui il préparait de bons plats avec peu de moyens, puis les tables de restaurants, des bistrots ou des restaurants plus connus, jusqu'à monter sa propre affaire avec son père.

Un Chemin de Tables de Maylis de Kerangal

Ce court récit est inspiré de la vie d'un vrai cuisinier, mêlant réalité et fiction. Car on a vraiment l'impression de se faufiler dans la salle, d'assister à la mécanique de la préparation du repas, ce qui correspond bien à l'objectif de cette collection du Seuil, Raconter la vie ("Le travail raconté par ceux qui le vivent"). L'emploi du temps de Mauro est millimétré, laissant très peu de place au repos, aux loisirs, et à une vraie vie sentimentale, ce qui explique plusieurs abandons, les fourneaux le rappelant cependant toujours. Et c'est avec délice qu'on le suit dans ses nouvelles aventures, comme en Birmanie où nous aussi on aimerait être assis "sur de petits bancs" pour goûter "ces marmites de bouillons au curcuma, ces fritures de toutes sortes, ces légumes en saumure, ces riz parfumés à la coriandre, ces salades aux feuilles de tamarin, aux feuilles de thé, ces fruits éclatants"...

 

Un Chemin de Tables, Maylis de Kerangal, Seuil, Raconter la vie, 7.90€ (paru en Mars 2016)

Et pour découvrir d'autres métiers, vous pouvez consulter le site de la collection ici

Commenter cet article