Dans le grenier de Claire

La Parisienne 2017: une très belle édition

11 Septembre 2017, 19:51pm

Publié par Claire

Le dimanche 10 septembre je me suis levée aux aurores (5h!) pour me rendre à l'un de mes rendez-vous préférés de la rentrée, comme un rituel: la course de La Parisienne, cette année sur le thème des Caraïbes! Cette course, j'y participe depuis des années parce qu'elle permet de se remotiver à courir après la pause des vacances et surtout parce que j'aime la bonne humeur qui s'en dégage, euphorisante! Et pour cette édition 2017, j'ai même pu courir dans le sas VIP grâce à la gentillesse de La Boulangère, un des principaux sponsors, qui m'a offert un dossard (je les remercie encore).

Crédit affiche: La Parisienne

Crédit affiche: La Parisienne

Le vendredi soir, je suis allée faire un tour au village de La Parisienne pour retirer mon dossard. L'an dernier, j'avais enchaîné plusieurs cours de sport, c'est toujours un vrai plaisir, mais cette année la grosse pluie m'a découragée (et a découragé la plupart des visiteurs je crois). Heureusement, le lendemain, d'après les photos que j'ai vues, grâce au soleil, les cours ont pu reprendre normalement.

Au retrait des dossards, jolie surprise, cette année nous n'avons pas un gym bag (à force, je ne sais plus quoi en faire!) mais un très joli sac de sport rose et un tee-shirt bleu. Bien sûr, le sac est garni de surprises, dont un produit Liérac que j'applique tous les jours désormais car il est un peu magique, il enlève la fatigue du visage! Malgré la pluie, je fais le tour des stands et comme les autres années, cela permet d'avoir beaucoup de surprises et de s'amuser. Bien sûr, je visite le stand de La Boulangère, mais aussi ceux de Liérac, Evian, Lactibiane... et surtout, surtout, celui de la mairie de Paris afin de repartir avec des goodies Paris 2024 qui vont devenir très précieux! Je suis repartie avec le sac rempli de cadeaux, que ce soit ceux donnés au retrait du dossard ou ceux offerts sur chaque stand (avec une mention spéciale pour Liérac qui offrait encore un autre produit). Alors oui, j'entends souvent des critiques sur le prix des dossards (mais j'ose à peine imaginer le prix de la sécurisation du parcours) et sur le caractère commercial de la course, et tous ces cadeaux ne sont pas donnés pour rien, mais il faut reconnaître que cela fait très plaisir et que l'on passe un très joli moment sur le village, coureuse ou pas...

La Parisienne 2017: une très belle édition

Le dimanche, je me suis donc levée aux aurores mais d'excellente humeur car je savais que j'allais passer un bon moment. Eh oui, le dossard que La Boulangère m'a offert est VIP, mais le "revers" de la médaille, c'est que comme ce sas part avant, il faut se lever tôt, très tôt... Et il fait froid lorsque j'arrive! Bon, petite désorganisation au départ, je suis là à 7h mais on ne peut pas rentrer, la queue se forme déjà pour la fouille des sacs qui ne commencera pas avant 8h, j'attends et commence à me dire que je vais rater l'ouverture du sas VIP (de 8h30 à 9h... mais de l'autre côté par rapport au village, il faut déjà marcher jusqu'à la Tour Eiffel). Et je me rends compte que des filles avec un bracelet jaune, celui des VIP, ont une file dédiée, mais ce n'était pas indiqué, les bénévoles ayant été mis au courant tardivement. Je remonte donc la mauvaise file et prends la bonne, ouf, ce sera bon, le temps de poser le sac au vestiaire et je suis prête. Mais cela a été le seul souci d'organisation, donc c'est vite oublié, le reste était parfait, et je dirais même qu'il y a une amélioration d'année en année! Cette année les participantes pouvaient choisir un sas de départ, réduisant le temps d'attente par exemple...

La Parisienne 2017: une très belle édition

Me voici donc dans le fameux sas, et tous ces sourires (bravo les bénévoles pour votre gentillesse!) me font oublier le réveil très matinal! Et en plus, avec le charismatique Kévin Coique qui fait danser toutes les coureuses (presque 30 000!), comment ne pas sourire? Bien sûr, il a rendu, non sans émotion, hommage aux victimes du cyclone... Puis c'était enfin l'heure du départ, pour un parcours qui a un peu changé. Il est un peu plus long (7km), comporte pas mal de montées mais... passe par les Champs-Elysées! Et là j'ai vraiment honte car finalement je ne m'en suis pas vraiment rendue compte comme c'était du côté de la place de la Concorde et pas dans la partie la plus connue, mais en entendant les autres coureuses, ouf, je ne suis pas la seule! Peut-être est-ce aussi parce que j'écoutais des musiciens à ce moment-là? Car il y en avait tout le long du parcours, c'est toujours génial pour la motivation. Un dernier sprint et hop, voici l'arrivée, déjà? Et là, on nous remet une très jolie médaille fleurie et, en plus de la traditionnelle rose, un collier à fleurs du plus bel effet! C'est vraiment une bonne idée et je pense que toutes les coureuses ont bien égayé le métro ensuite.

Une médaille très réussie

Une médaille très réussie

C'était donc une très belle édition, avec une organisation qui s'améliore de plus en plus, c'est que c'est difficile de gérer toutes ces coureuses! J'étais très contente de retrouver toute cette bonne humeur, c'est très important pour donner à toutes envie de faire du sport et de se bouger. Peu importe le temps, dans cette course, on vient vraiment pour s'amuser et toutes les conditions sont réunies pour. Alors, rendez-vous est pris pour l'année prochaine! :) Merci à l'équipe de La Parisienne de nous avoir encore fait vivre un beau moment!

Commenter cet article

H.B. 20/09/2017 18:36

Superbe cette médaille :-) ça donne vraiment envie de la refaire cette course!