Dans le grenier de Claire

Duel Opus 2 au Théâtre du Palais Royal: un spectacle original et impressionnant!

20 Mars 2016, 08:00am

Publié par Claire

Il y a quelques jours, je suis allée voir "Duel Opus 2" au Théâtre du Palais Royal, spectacle très amusant après une jolie promenade dans un quartier magnifique, plus encore sous le beau soleil d'un presque printemps.

 

Je ne connaissais pas ce théâtre. Il est idéalement situé, avec une façade du restaurant-café (d'ailleurs à prix raisonnables, j'y ai pris un café avant la représentation) donnant sur le jardin du Palais-Royal, l'entrée étant située de l'autre côté.

Duel Opus 2 au Théâtre du Palais Royal: un spectacle original et impressionnant!
Duel Opus 2 au Théâtre du Palais Royal: un spectacle original et impressionnant!
Duel Opus 2 au Théâtre du Palais Royal: un spectacle original et impressionnant!
Duel Opus 2 au Théâtre du Palais Royal: un spectacle original et impressionnant!
Duel Opus 2 au Théâtre du Palais Royal: un spectacle original et impressionnant!
Duel Opus 2 au Théâtre du Palais Royal: un spectacle original et impressionnant!
Duel Opus 2 au Théâtre du Palais Royal: un spectacle original et impressionnant!
Duel Opus 2 au Théâtre du Palais Royal: un spectacle original et impressionnant!

J'y suis donc allée samedi dernier à 19h, un horaire que j'ai apprécié, qui permet de ne pas rentrer trop tard et de clore de belle façon une balade dans ce quartier si riche de découvertes. Duel Opus 2, ce sont avant tout deux musiciens qui impressionnent par leur vraie maîtrise de leur instrument: Laurent Cirade au violoncelle, et Paul Staïcu au piano, avec une mise en scène (réussie) d'Agnès Boury. Mais ce sont aussi deux clowns qui s'affrontent puis deviennent complices avec la naissance d'un bébé violoncelle... Oui oui, vous avez bien lu, et c'est l'un des moments les plus drôles du spectacle où les surprises ne manquent pas: un slow avec un violoncelle (on y croirait!), des chansons revisitées (où l'on découvre, au-delà du rire, de jolies voix) et.. je ne vous en dis pas plus! En tout cas, j'ai adoré ce mélange d'humour et de véritable poésie...


Ce spectacle est, je trouve, idéal pour une sortie en famille: il ne dure pas trop longtemps et avait l'air de bien faire rire les enfants présents dans la salle. Un joli moment!

Duel Opus 2 au Théâtre du Palais Royal: un spectacle original et impressionnant!
Crédit photo: theatrepalaisroyal.com

Crédit photo: theatrepalaisroyal.com

Crédit photo: theatrepalaisroyal.com

Crédit photo: theatrepalaisroyal.com

Crédit photo: theatrepalaisroyal.com

Crédit photo: theatrepalaisroyal.com

Duel Opus 2, au Théâtre du Palais Royal depuis le 26 février 2016

Réservations ici, et extrait vidéo du spectacle 

Un grand merci au Théâtre du Palais Royal pour les invitations :)

Voir les commentaires

L'Orchestre des Objets Trouvés à l'Olympia

12 Mars 2016, 21:06pm

Publié par Claire

Hier soir j'ai assisté à la première de L'Orchestre des Objets Trouvés. J'avais bien hâte de retrouver la troupe de Stomp, que j'avais découverte il y a quelques semaines. Mais attention, le spectacle est différent: tout d'abord, il y a plus de monde sur scène: une soixantaine de personnes! C'est assez impressionnant. Dès le début, j'ai eu la joie de reconnaîte parmi eux les membres de la troupe "originale" de Stomp! 

 

De plus, il ne s'agit pas que d'un spectacle de percussions: comme son nom l'indique, des objets du quotidien (scie, tuyaux, verres, bouteilles, cônes de signalisation...) servent d'instruments, avec toujours un fond de percussions cependant et les chorégraphies qui font le charme de Stomp. A cela s'ajoutent un chef d'orchestre parfois facétieux, nécessaire vu le nombre de musiciens sur scène, et un choeur à la fin du spectacle, que je regrette cependant de ne pas avoir davantage vu: les deux morceaux avec chanteurs étaient en effet pour moi les plus réussis et les plus rythmés. Peut-être un futur spectacle?

L'Orchestre des Objets Trouvés à l'Olympia
Crédit photo: Orchestre des Objets Trouvés

Crédit photo: Orchestre des Objets Trouvés

Crédit photo: Orchestre des Objets Trouvés

Crédit photo: Orchestre des Objets Trouvés

Comme dans le spectacle "Stomp", les trouvailles sont très nombreuses, et il y a parfois de vrais instants de grâce, de poésie, par exemple avec les mélodies composées à partir de verres ou de parapluies joliment éclairés sur lesquels on a accroché des cloches. J'ai vraiment préféré la seconde partie, qui comportait les plus beaux morceaux, entre moments suspendus et morceaux bien rythmés sur fond de percussions qui ont fait le succès de Stomp, alors que la première partie apparaît comparativement moins "dynamique". Et pour tout avouer aussi, parce que certains spectateurs bavards (et impolis) qui empêchaient la concentration sont partis à l'entracte, ouf! En tout cas, c'était mon premier concert à l'Olympia et j'en étais ravie. J'ai préféré cette salle au Casino de Paris où j'avais vu la troupe précédemment, j'y ai trouvé l'accueil plus chaleureux.

C'est donc un spectacle de très grande qualité dont vous pouvez retrouver un extrait ici.

Faites vite si cela vous dit, c'est jusqu'au 26 mars! ;)

 

Invitations offertes - merci :)

Voir les commentaires

Illettré de Cécile Ladjali : une lecture captivante

6 Mars 2016, 14:02pm

Publié par Claire

Lorsque Cécile Ladjali est passée à La Grande Librairie présenter son dernier roman Illettré, je me suis précipitée pour l'acheter, car j'aime beaucoup l'univers de cette auteure, et que j'avais adoré Shâb ou la nuit, récit autobiographique racontant son voyage en Iran à la découverte de ses racines, elle qui a été adoptée.

Ici, ce roman est une véritable fiction qui m'a littéralement tenue en haleine. C'est l'histoire de Léo, un jeune homme illettré, mais aussi des habitants de son immeuble, et même au-delà. Nous entrons dans un quotidien rendu difficile par cet accès interdit aux signes. Il y a des situations auxquelles nous ne pensons pas : il faut mémoriser un trajet de métro par cœur, se faire aider pour lire le courrier ou encore il est impossible d'écrire une lettre d'amour... Car oui, il est aussi question d'amour, mais aussi de décalage : comment deux êtres, l'une ayant accès aux lettres, aux mots, et vivant parmi les livres, et l'autre ayant été privé de mots dès l'enfance, sans doute par chagrin et parce que sa grand-mère l'en a tenu éloigné, peuvent-ils tomber amoureux, ou au moins s'apprivoiser ?

Car Léo a conscience qu'il lui manque quelque chose, et pourtant, paradoxalement, tout le monde lui dit qu'il est très doué à l'oral pour aligner les mots. Et qu'il a quelque chose de spécial, de sincère. C'est ainsi lui que l'on envoie Léo voir le patron de son imprimerie dès qu'il y a une réclamation à faire, alors même que son illetrisme lui a fait perdre deux doigts, ce qu'il perçoit comme un handicap supplémentaire, un vrai manque.

 

Illettré de Cécile Ladjali : une lecture captivante

Ce roman est d'une beauté saisissante, et certains passages sont même poétiques. Ce que j'aime beaucoup chez Cécile Ladjali, c'est l'usage de certains mots rares (pas trop, je vous rassure) que je prends plaisir à rechercher, comme une collection de trésors oubliés.

J'attends avec impatience son prochain roman !

 

Illettré, Cécile Ladjali, Actes Sud, 19€. Paru en janvier 2016.

Voir les commentaires

Un délicieux atelier chocolaté avec Bonneterre (et concours!)

25 Février 2016, 19:25pm

Publié par Claire

Il y a quelques semaines, avec d'autres blogueurs, j'étais conviée par Bonneterre à un atelier très chocolaté pour découvrir leurs tablettes de chocolat et préparer Pâques... une vraie réussite, à la fois gourmande et conviviale! :)

La marque Bonneterre, je la connaissais déjà car je la croise souvent dans les rayons des magasins bio. Leur gamme est variée et de qualité, je peux vous le dire puisque lors de la soirée on a eu la chance de goûter plusieurs produits... Personnellement, je craque vraiment pour leurs biscuits!

Un délicieux atelier chocolaté avec Bonneterre (et concours!)
Un délicieux atelier chocolaté avec Bonneterre (et concours!)
Un délicieux atelier chocolaté avec Bonneterre (et concours!)
Un délicieux atelier chocolaté avec Bonneterre (et concours!)

Mais avant tout, la soirée m'a permis de découvrir de plus près leur gamme de chocolats... Une corvée, hein, n'est-ce pas? ;)

Je dois dire que j'ai été très agréablement étonnée. Car ils sont bio,  bien sûr, comme toute la gamme Bonneterre, mais ils sont surtout très, très gourmands. Bien sûr, dedans, nulle trace de lécithine comme chez certains industriels! La marque a un partenariat avec une chocolaterie située dans les Alpes Suisses, et convertie au bio depuis une vingtaine d'années. Le chocolat est bien sûr issu du commerce équitable, et même l'emballage a tout bon puisque le papier vient de ressources durables, et que de l'encre végétale est utilisée. Mon chocolat préféré est sans conteste le Chocolat Noir Caramel Beurre Salé, qui m'a fait des appels de phare toute la soirée (si si). 

 

Mais... c'est bien beau de goûter... nous avons aussi appris à travailler le chocolat, et pas avec n'importe qui, avec le grand Olivier Paredes! Equipés de jolis tabliers Bonneterre (chic, j'ai pu repartir avec!), nous avons formé des binômes pour pouvoir confectionner un gâteau gourmand de Pâques. Je dois vous dire que j'étais très intimidée face à lui... Moi, préparer un gâteau au chocolat devant quelqu'un dont c'est justement la spécialité? Mais il s'est montré extrêmement rassurant, a tout bien expliqué et surtout a donné une foule de conseils! Grâce à lui, je sais par exemple maintenant faire des blancs en neige de qualité (c'est comme cela que quelques jours après j'ai fait très facilement une mousse au chocolat avec du chocolat Bonneterre), ou bien encore j'ai appris un "truc" pour être certaine de pouvoir mettre ma ganache correctement dans le biscuit chocolaté: il suffit de faire une petite entaille sur le côté, de couper le biscuit en deux en commençant par l'extérieur, garnir de ganache et hop!, grâce à la fameuse entaille qui sert de repère, le biscuit se reforme bien. Et je vais m'équiper d'un thermomètre laser qui nous a tous épatés, idéal pour contrôler la température du chocolat pendant le tempérage!

Le plus difficile dans tout cela a été de réaliser un glaçage bien lisse (à la spatule, nous avons appris que c'est bien mieux) car nous étions tous un peu perfectionnistes dans l'âme. Mais en fait, moins on le retouche, plus le glaçage est lisse! Ensuite, grâce à de la friture réalisée par le chocolatier (il nous a montré comment faire), nous avons pu décorer notre moitié de gâteau... Je vous montre ce que cela donne? Car je n'en suis pas peu fière!

 

 

 

Voici le gâteau du chef!

Voici le gâteau du chef!

On voit bien ici les différentes couches du gâteau... à moi de le décorer maintenant!

On voit bien ici les différentes couches du gâteau... à moi de le décorer maintenant!

Et voilà!

Et voilà!

Pour l'anecdote, le gâteau a très bien voyagé en métro dans sa boîte en carton!

Pour l'anecdote, le gâteau a très bien voyagé en métro dans sa boîte en carton!

Si voulez réaliser ce délicieux gâteau pour Pâques (je l'ai trouvé encore meilleur après une nuit au réfrigérateur), voici la recette gentiment envoyée par Bonneterre:

 

 

Gâteau gourmand au chocolat

 

Ingrédients :

 

POUR LE BISCUIT AU CHOCOLAT

• 160 g de sucre

• 135 g de beurre

• 55 g de noisettes en poudre

• 40 g de farine tamisée

• 40 g de cacao poudre tamisé

• 6 jaunes d’oeuf

• 6 blancs d’oeuf

 

POUR L’IMBIBAGE

• 60 g d’eau

• 50 g de sucre

• 3 sachets de Thé Vert Exquis Cerise et Pointe d’Hibiscus Bonneterre

 

POUR LE GLAÇAGE

• 150 g de crème liquide 35 %

• 150 g de Dégustation Noir Sélection Pérou Bonneterre

• 50 g de beurre

POUR LA GANACHE DE FOURRAGE

• 300 g de crème à 35 %

• 300 g de Chocolat Noir Pâtisserie Bonneterre

 

Préparation :

 

Pour le biscuit : tamiser la farine, le cacao et les noisettes en poudre. Faire fondre le beurre, réserver.

Monter les blancs en neige avec le sucre. Ajouter les jaunes cassés et le beurre fondu ainsi que la farine, le cacao et les noisettes tamisés. Faire cuire la préparation environ 30 minutes à 180°C dans un moule à génoise beurré et fariné.

 

Pour l’imbibage : faire bouillir l’eau avec le sucre. Ajouter les sachets de thé, puis réserver.

 

Pour le glaçage : faire bouillir la crème et l’ajouter au chocolat et au beurre. Réserver.

 

Pour la ganache de fourrage : faire bouillir la crème et la verser sur le chocolat. Réserver en attendant le refroidissement presque total.

 

Montage du gâteau de Pâques : couper le biscuit en 2 parties égales. Imbiber chaque partie avec le thé froid. Garnir avec la ganache de fourrage. Poser le gâteau sur une grille avant de le glacer avec la ganache de glaçage.

 

 

Et c'est maintenant l'heure du petit concours!

Bonneterre m'a offert un ensemble de tablettes de chocolat. J'en ai dégusté plusieurs et utilisé d'autres pour la pâtisserie (pour réaliser une mousse au chocolat notamment si vous avez bien suivi :) )... mais je vous en ai mis deux de côté pour vous remercier de votre fidélité! Eh oui, sur Twitter, vous êtes désormais plus de 700 à suivre mes aventures et cela me fait chaud au coeur. 

Un délicieux atelier chocolaté avec Bonneterre (et concours!)
Un délicieux atelier chocolaté avec Bonneterre (et concours!)
Un délicieux atelier chocolaté avec Bonneterre (et concours!)

Vous pourrez donc gagner une tablette de Chocolat Noir Pâtisserie, et une tablette très gourmande de Chocolat Blanc à la Noix de Coco.

 

Pour cela, vous avez jusqu'au dimanche 6 mars 2016 pour me laisser un commentaire sous cet article, et j'effectuerai ensuite un tirage au sort grâce à Random!

 

Pour obtenir des chances supplémentaires (une chance par action, à condition de bien détailler votre commentaire en me précisant vos pseudonymes et lien(s) de partage): me suivre sur Twitter, FB, Instagram ou HC, s'abonner à la newsletter (si vous êtes déjà abonné(e), merci beaucoup tout d'abord, reprécisez-le juste dans votre commentaire sans communiquer pour tout le monde votre adresse mail, je vous retrouverai) ou bien encore partager sur les réseaux sociaux.

Bonne chance à tous! :)

Et merci à Bonneterre pour cet atelier dont je suis revenue ravie et avec plein de conseils!

 

Edit du 7 mars 2016: je viens d'effectuer le tirage au sort avec Random! C'est le numéro 59 qui a été tiré au sort... Bravo Cristellina! Merci à tous pour vos (nombreuses) participations et à bientôt pour d'autres concours...

Un délicieux atelier chocolaté avec Bonneterre (et concours!)

Voir les commentaires

Un bel instant d'émotion au Théâtre Rive Gauche: Barbara et l'homme en habit rouge

14 Février 2016, 21:13pm

Publié par Claire

Il y a des spectacles dont on ne sort pas tout à fait indemne, mais tout à fait ému, transporté ailleurs... Et c'est ce qui m'est arrivé il y a quelques jours en sortant de "Barbara et l'homme en habit rouge" au Théâtre Rive Gauche, qui m'a totalement bouleversée.

Un bel instant d'émotion au Théâtre Rive Gauche: Barbara et l'homme en habit rouge

Dans ce spectacle, nous retrouvons en effet Roland Romanelli, qui accompagna Barbara sur scène, mais aussi, plusieurs années, dans la vie. Et c'est cela qu'il nous raconte avec tendresse, et avec une émotion palpable, pendant le spectacle; des instants de vie, une complicité, des disputes parfois. A travers lui, on découvre une Barbara drôle, triste, capricieuse... Toujours grâce à de petits anecdotes, mais aussi bien sûr en chansons, avec la magnifique interprétation de Rébecca Mai, bien sûr accompagée à l'accordéon puis au piano par Roland Romanelli, et au violoncelle par Jean-Philippe Audin.

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

La mis en scène est très réussie et empreinte de poésie: Roland Romanelli parle au public comme à un vieil ami (après tout, c'est avec lui que Barbara a eu "sa plus belle histoire d'amour"...), Barbara apparaît parfois en théâtre d'ombre, ou on l'entend à travers quelques extraits d'interviews... Mais surtout, on se délecte de réécouter et (re)découvrir certaines chansons, qui trouvent un nouvel éclairage grâce au musicien-confident. D'ailleurs, le titre du spectacle vient du premier cadeau que Barbara lui a offert: un flacon du célèbre parfum Habit Rouge. Au fil du spectacle, les larmes venaient, et le final est une très jolie surprise, remplie d'émotion, mais je ne vous en dis pas plus... Un très joli moment donc, à l'image de l'immense Barbara!

 

Petit conseil: si comme moi, vous venez le week-end, attention, la salle est absolument remplie. Si vous achetez une réservation sur Internet, prévoyez donc d'arriver en avance car beaucoup de personnes attendaient pour récupérer leur billet.

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

Crédit photo: Fabienne Rappeneau

Barbara et l'homme en habit rouge

Avec Rébecca Mai (Chant), Roland Romanelli (accordéon et piano), Jean-Philippe Audin (violoncelle)

Mise en scène: Eric-Emmanuel Schmitt

Au Théâtre Rive Gauche, depuis le 28 janvier 2016 (6 rue de la Gaîté, 75014 Paris)

Du mardi au samedi à 19h

Matinée le samedi à 15h

Tarifs au guichet: de 12 à 36€

 

Invitations offertes par le Théâtre Rive Gauche, merci à eux :)

Voir les commentaires

Vibrer avec Stomp au Casino de Paris

2 Février 2016, 21:29pm

Publié par Claire

Vendredi dernier j'ai eu la chance d'assister à une des représentations de Stomp au Casino de Paris. Ils passent souvent à la télévision, je pense que vous les avez déjà vus: ce groupe de 8 musiciens, qui existe maintenant depuis 25 ans, utilise des objets du quotidien pour en faire des percussions, mais aussi de magnifiques chorégraphies: balais, sable, poubelles, éviers, boîtes d'allumettes...

J'étais donc toute contente de venir les voir, pour une fois qu'ils étaient de passage en France! Ils sont vraiment impressionnants: les objets deviennent de vrais instruments de musique, objets de fascination pour nous, spectateurs, dans un spectacle très vivant. Je vous l'avoue, je me suis dit qu'au bout d'un moment, cela me paraîtrait un peu long, eh bien pas du tout, car en plus du côté instrumental et chorégraphique, il y a un vrai jeu d'acteur. L'un des percussionnistes jouant la dernière recrue quelque peu... perdue, ce décalage humoristique apporte un vrai plus au spectacle.

Vibrer avec Stomp au Casino de Paris

Mais mon moment préféré était étonnamment... presque silencieux. Les huit artistes se mettent en ligne à l'avant de la scène et allument alternativement des briquets - un dans chaque main. Et alors là, je dois dire que c'est vraiment impressionnant: ils arrivent à faire un extraordinaire travail de synchronisation, avec un voyage de la lumière d'une main à l'autre, ou bien encore en reproduisant l'effet d'une guirlande qui clignote. J'ai trouvé que cela rendait presque les briquets poétiques!

Mon seul petit bémol est le système pendant le spectacle qui fait que lorsqu'une personne regarde son téléphone ou prend un photo, toute la rangée est éclairée en guise d'avertissement. C'est vraiment gênant, et comme c'est arrivé dans notre rangée, j'ai mis un peu de temps à me replonger dans le spectacle. Je ne sais pas vous dire si c'est spécifique à la salle ou à leur spectacle. Pour le reste, c'était vraiment une réussite car Stomp arrive à nous communiquer une grande énergie et un réel charisme.

Ils ne sont plus là que jusqu'au dimanche 7 février (réservation ici), en revanche, vous pourrez les retrouver dans leur autre spectacle, L'Orchestre des Objets Trouvés, du 11 au 20 mars 2016 à L'Olympia. D'ailleurs, je pense que je vais davantage encore apprécier ce spectacle à titre personnel, puisqu'aux percussions, une mélodie vient se rajouter avec de drôles d'objets, toujours du quotidien, et que ce spectacle semble mêler poésie, enchantement et humour...

Vibrer avec Stomp au Casino de Paris

Invitations offertes par GDP, merci à eux :)

Voir les commentaires

Du miel pas comme les autres...

25 Janvier 2016, 21:28pm

Publié par Claire

S'il y a bien un produit que j'apprécie beaucoup, particulièrement le matin, c'est le miel. Je collectionne les pots, et celui de châtaignier a très clairement ma préférence. Alors quand Botanic®  m'a proposé de tester leur nouvelle gamme de miels épicés, je n'ai pas hésité.

Oui oui, vous avez bien lu, des miels épicés, c'est très original! Ils sont essentiellement conçus pour la cuisine et réaliser des plats sucrés-salés, même si personnellement je parfume mon thé avec ma variété préférée, le miel Traversée nordique (miel 98%, fenouil, orange, cannelle, badiane). Et tous sont élaborés à partir d'ingrédients issus de l'Agriculture Biologique, ce qui est je trouve un vrai atout.

Du miel pas comme les autres...

Cette gamme de 7 miels est donc surtout destinée à accompagner les viandes, les poissons et les crustacés. J'ai par exemple testé le miel "Traversée nordique" pour faire cuire un poulet, cela a été une vraie réussite (mais comme mes photographies ne sont pas une réussite, je ne les publierai pas... En même temps, un poulet est-il photogénique? :) ).  Attention, j'avais eu peur d'avoir la main lourde, mais au contraire, il ne faut pas hésiter à mettre plusieurs généreuses cuillères à soupe car sinon le goût s'évapore un peu à la cuisson. J'ai vraiment aimé ce goût sucré-salé et discrètement épicé! Je suis certaine aussi que ce serait délicieux avec le miel Découverte Créole, mais je vous avoue que je ne l'ai pas encore testé pour cuisiner, mais juste goûté. Il est très parfumé car il contient du miel donc, du curcuma, de la coriandre, du gingembre, de la vanille et du piment.

Du miel pas comme les autres...
Du miel pas comme les autres...
Du miel pas comme les autres...
Du miel pas comme les autres...

Si comme moi vous avez un niveau modeste en cuisine et que vous manquez d'idée, vous pouvez vous rendre sur ce site pour retrouver des recettes d'Emmanuel Hebrard. Vous y trouverez par exemple une recette de canard rôti avec le miel Soleil levant (cardamone, coriandre, citronnelle, thé, graines de sésame) ou de Poulet rôti en cocotte avec le miel épicé n°2, soit le miel Balade en Méditerranée (thym, romarin, paprika, piment). Je dirais que globalement, ces miels accompagnent très facilement le poisson! J'aurais juste aimé des suggestions sur le pot de chaque miel (par exemple, tel miel pour tel poisson) pour le côté pratique! En tout cas, c'est une bonne idée de petit cadeau.

Vous les trouverez au prix de 8€50 chez Botanic®  (pot de 270g).


Et vous, des idées vous viennent à l'esprit avec ces miels épicés?

Produits offerts par Botanic
® , merci à eux.
 

Voir les commentaires

"La septième fonction du langage" de Laurent Binet: une lecture jubilatoire

17 Janvier 2016, 20:58pm

Publié par Claire

Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre qui m'attend sagement sur ma table de chevet depuis plusieurs semaines. Non pas parce que je l'ai abandonné, non, bien au contraire: parce que j'ai pris un plaisir certain à le grignoter, à le déguster sans hâter ma lecture pour le savourer et surtout en saisir tout son sens.

Ce livre si singulier, c'est La septième fonction du langage de Laurent Binet, nouveauté de la rentrée littéraire 2015. J'ai eu la grande chance de le recevoir de la part de Price Minister à l'occasion de leur Match de la Rentrée Littéraire: nous devions choisir un livre pour le chroniquer ensuite. Et j'ai justement choisi ce livre parce que le titre ne m'évoquait rien. Enfin, si, mais il me semblait si sérieux, si... étrange. Eh bien, le moins que l'on puisse dire, c'est que je ne regrette pas ce choix de l'originalité, et que ce livre est une très belle rencontre pour moi. Je parle de rencontre, parce qu'il a été comme un ami qui m'a accompagnée de nombreuses heures et m'a fait découvrir beaucoup de notions sur le langage justement.

"La septième fonction du langage" de Laurent Binet: une lecture jubilatoire

Mais pour que vous compreniez tout cela, il est temps de vous raconter (un peu) l'intrigue, mais pas trop non plus pour vous en laisser la surprise. Laurent Binet a voulu confronter la réalité à la fiction, en quelque sorte tester le pouvoir du langage, cela tombe bien, en partant d'un postulat... faux. Celui que Roland Barthes aurait été assassiné. En effet, il est réellement mort un mois après avoir été renversé par une camionnette, le 25 février 1980. Mais si cela était un assassinat? Et voilà qu'une enquête policière bien particulière, dans le milieu des intellectuels des années 70, commence, en compagnie d'un couple d'enquêteurs très atypique: d'un côté Jacques Bayard, policier de droite, de l'autre, Simon Herzog, sémiologue, universitaire de gauche. Ce dernier sert en quelque sorte de "traducteur" à un Bayard perdu dans cette enquête dans le milieu des universitaires, mais aussi à nous, lecteurs. Et voilà comment on rencontre dans le livre Sollers, Kristeva, Giscard, Mitterand, Deleuze, Lacan, Foucault, BHL... et surtout Umberto Eco, qui devient un personnage central, comme un vieux sage rassurant, mais aussi un phare pour nous, lecteurs.

"La septième fonction du langage" de Laurent Binet: une lecture jubilatoire

La septième fonction du langage, c'est une fonction magique, qui vient s'ajouter aux six fonctions du langage décrites par Saussure, comme l'explique Umberto Eco, attendant son train, dans le roman: " Celui qui aurait la connaissance et la maîtrise d'une telle fonction serait virtuellement le maître du monde. Sa puissance n'aurait aucune limite. Il pourrait se faire élire à toutes les élections, soulever les foules, provoquer des révolutions, vendre toutes sortes de produits imaginables, bâtir des empires, obtenir tout ce qu'il veut en n'importe quelle circonstance..." Et cette fonction mystérieuse expliquerait tout une série de meurtres et aurait un rapport avec un club bien mystérieux, le Logos Club, dont les membres se livrent à des joutes oratoires qui peuvent leur faire perdre une phalange. Et... non, je m'arrête là, de peur de trop en dire.

"La septième fonction du langage" de Laurent Binet: une lecture jubilatoire

On sent en tout cas une réelle jubilation à écrire ce roman de la part de Laurent Binet. Un exercice de haute voltige, c'est certain. Comment parler de sémiologie en passionnant absolument le lecteur? Mais par l'humour, pardi! Car oui, l'ironie transperce les pages, c'est un réel plaisir de revisiter ainsi l'histoire. Cependant, au-delà de cette dimension humoristique, j'ai aimé finalement la dimension didactique du livre, ce qui explique ma lecture volontairement lente. Car j'ai parfois relu plusieurs fois certains passages pour être sûre de les comprendre et de les mémoriser. En effet, je suis persuadée que ce livre a deux lectures: une rapide, traditionnelle, favorisant le côté polar et humour, et la seconde, que j'ai choisie, quasiment philosophique, une réelle interrogation sur la fonction du langage, avec des passages apprenant réellement au lecteur des éléments de linguistique et de sémiologie. 

 
Vous l'aurez compris, ce roman a été un véritable coup de cœur pour moi. Il a vraiment sa singularité et j'en ai parlé à beaucoup de personnes de mon entourage car il m'a réellement accompagnée durant des semaines.C'est un pari un peu "fou" d'écrire un polar sur le milieu des sémiologues, mais il est vraiment réussi, créant un roman absolument brillant et... jubilatoire. Voici comment le langage a bien eu une fonction magique sur nous, lecteurs, et a réussi à nous convaincre d'une histoire absolument fausse, mêlant fiction et réel. Et voici comment j'ai eu la brûlante envie de relire Le Nom de la Rose du grand Umberto Eco...
 
 
 
La septième fonction du langage, Grasset, 22€, 496 pages. Paru le 19/08/2015.

Cet article participe au Match de la Rentrée Littéraire organisé par PriceMinister. Merci infiniment à eux pour l'envoi de ce roman. #MRL15

 

Voir les commentaires

Taste of Paris revient en février! :)

13 Janvier 2016, 21:32pm

Publié par Claire

Souvenez-vous, l'an dernier, je vous avais parlé de ma visite de Taste of Paris... Eh bien cette année, ce rendez-vous revient au Grand Palais pour le plus grand bonheur des gourmands! Vous pourrez y retrouver de grands chefs, goûter leurs fabuleux plats, assister à des démonstrations de recettes avec Electrolux, découvrir des exposants de qualité... le tout sous la majestueuse nef du Grand Palais! L'an dernier, j'en avais été enchantée et je compte bien renouveler l'expérience cette année. Rendez-vous donc du 11 au 14 février 2016...

Crédit photo: Fred Stucin

Crédit photo: Fred Stucin

Pour vous inscrire, cela se passe ici ! N'oubliez pas de préciser à quelle session vous venez. Je vous conseille vraiment de prendre un pass avec des crédits, car c'est une occasion unique de goûter plusieurs plats de grands chefs (par exemple, un mini plat gastronomique coûte entre 5 ou 8 crédits, soit entre 5 ou 8€), un mini plat signature entre 12 et 15 crédits selon les ingrédients...). Un conseil: venez avec une autre personne pour goûter les plats à deux... et donc en tester deux fois plus! Et prévoyez de la monnaie pour racheter des jetons ou acheter des produits aux exposants.

Pass Découverte: 15€ le midi, 18€ le soir (accès au festival et aux animations)

Pass Gourmet: 45€ (comme le Pass Découverte + 35€ de crédits à dépenser auprès des restaurants et des bars)

 

Et il y a d'autres formules plus privilégiées que vous découvrirez sur le site... Je vous recommande personnellement le Pass Gourmet, même si le Pass Premium fait rêver!

 

Alors, vous en serez? :)

 

Voir les commentaires

Alex Ramirès au Théâtre des Blancs Manteaux: une heure de bonheur!

11 Janvier 2016, 21:00pm

Publié par Claire

Samedi soir avec monsieur Claire nous nous sommes rendus pour la première fois au Théâtre des Blancs-Manteaux. J'ai toujours adoré cette atmosphère des petits théâtres, où les acteurs vous saluent à la fin, et où la salle est forcément chaleureuse. Cette fois-ci, nous avons donc traversé le quartier du Marais, où la tranquillité de la rue des Blancs-Manteaux contraste avec l'ambiance festive et animée des artères principales!

Crédit photo: Théâtre des Blancs Manteaux

Crédit photo: Théâtre des Blancs Manteaux

Nous avons donc pris place dans une des deux salles de ce petit théâtre. A ce propos, je vous conseille d'arriver un peu en avance pour être placé dans les premiers rangs (prévoir un parapluie, l'attente se fait dehors!); il y a même un bar pour vous faire patienter. Et c'était le début d'une heure de pur bonheur avec Alex Ramirès! Nous avons beaucoup, beaucoup ri. Et pourtant, faire rire en continu en étant seul sur scène me semble un exercice difficile et risqué. Et surtout, comment être original?

Justement, sur ce point de vue de l'originalité, Alex Ramirès s'en sort parfaitement, en grand observateur de nos petites habitudes quotidiennes mais aussi des travers de la société. Avec beaucoup de mimiques et de jeux de voix, le voilà tantôt dans la peau d'une tata très fortement alcoolisée, nous menant du rire à l'émotion, ou au contraire transformé en un candidat de télé-réalité bien idiot comme il faut (NRJ 12 en prend pour son grade!). C'est d'ailleurs mon moment préféré. Il parvient même à nous faire rire avec de simples jouets qui sentent la fraise ou les super-héros de notre enfance...

Il n'y a aucune relâche et un réel travail de mise en scène (par Stéphane Casez). Si vous voulez le voir, il vous reste peu de temps, puisqu'il n'est au théâtre des Blancs Manteaux que jusqu'au 31 janvier 2016... avant de retrouver les planches de la Comédie des Boulevards à partir du 5 février!

Alex Ramirès au Théâtre des Blancs Manteaux: une heure de bonheur!

"Alex fait sa crise" au Théâtre des Blancs Manteaux

15 rue des Blancs Manteaux, 75004 (Métro: Hôtel de Ville)

Mercredi, jeudi, vendredi, samedi à 21h, du 2 au 30 janvier 2016

Placement libre - Prix des places: 13 à 20€

 

Invitations offertes par le théâtre  - Merci à eux :)

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>